Vous avez décidé de commencer un régime pour maigrir et les premiers résultats sont là. Vous êtes heureux et vous vous voyez déjà atteindre votre résultat. Et puis le temps passe, la motivation diminue au fur et à mesure que les contraintes grandissent :

  • vous avez faim,
  • vous craquez devant vos envies,
  • vous êtes fatigué,
  • vous culpabilisez des écarts que vous vous autorisez,
  • vos résultats ne sont pas assez rapides.

Bref vous ressentez tant de frustration que vous êtes à deux doigts d’abandonner votre régime pour perdre du poids. Car tout le monde le sait, vous d’abord, la frustration, c’est le principal ennemi dans  votre lutte pour maigrir facilement.

Comment gérer vos repas pour un régime sans frustration ?

Vous craquez quand vous avez faim  ? Alors évitez d’avoir faim. Maigrir sans faim (donc avec un bon régime adapté) est plus efficace sur le long terme. Pour cela, appliquez quelques règles basiques pour vos repas, des règles tellement simples qu’on les oublie parfois :

régime sans frustration

Maigrir sans frustration avec le subliminal

  • Ne sautez jamais de repas, la base d’un régime sans frustration.
  • Incluez dans vos repas un féculent (complet de préférence, pour une meilleure satiété), c’est l’aliment « énergie » qui vous évitera les coups de pompe récurrents dans les régimes pour perdre du poids.
  • Prenez au moins 20 minutes pour votre repas, c’est le temps nécessaire pour que la satiété s’installe, et c’est aussi le temps nécessaire pour manger une crudité, un plat, un dessert, en discutant tranquillement avec les collègues ou lors du repas en famille.
  • Brossez-vous les dents après chaque repas.
  • Goûtez d’un verre de lait et d’un fruit pour éviter le grignotage avant-dîner.

Comment repousser la frustration d’un régime ?

comment maigrir sans frustration
Pour rester motivé jusqu’à la fin de votre alimentation régime, c’est à dire jusqu’à ce que vous ayez atteint et consolidé votre objectif, faites de votre régime pour maigrir une réjouissance pour vos papilles.
On ne le dira jamais assez : la variété est mère de toutes les vertus en matière de régime minceur. Plus vous amènerez de diversité dans vos repas, moins vous aurez l’impression de vous ennuyer à table. Variez les aliments bien sûr, un régime sans frustration ne se limite pas à un steak grillé – haricots verts vapeur ou au poisson vapeur – épinards bouillis. Si vous preniez le temps de faire le marché un samedi matin, vous apprécieriez la variété qui s’étale devant vous, le nombre de légumes et de fruits qui existent, même en ne choisissant que les légumes de saison dans un souci d’éco-responsabilité. Soyez honnête avec vous-même : de tous ces différents légumes, combien avez-vous goûté depuis le début de votre régime amincissant ?
Apprenez aussi à varier les types de cuisson. La cuisson vapeur, c’est bien pour la santé mais on finit par s’en lasser. Il existe tellement de façons de cuire les aliments : on peut braiser, enfourner en papillotes, griller, mariner, pocher, sauter, rissoler, rôtir, poêler, compoter, mijoter… Pas assez de temps pour cuisiner ? Nous avons tous le même temps disponible, nous ne faisons pas tous les mêmes choix pour l’occuper… Mais que ne feriez-vous pas pour voir votre régime pour maigrir faire à nouveau son effet !!
Et n’oubliez jamais de vous faire plaisir : manger varier, c’est aussi être capable d’intégrer, dans son alimentation équilibrée, des aliments – plaisir en quantité limitée. Quel que soit votre aliment « douceur », ne vous en privez pas totalement, au risque de l’engouffrer en quantités déraisonnables et néanmoins astronomiques lorsque vous craquerez.

Et si vous craquez quand même ?

Vous aviez décidé de faire preuve de la plus grande rigueur et vous avez craqué pour un biscuit au chocolat offert par une collègue tentatrice ? Réfléchissez : que diriez-vous à une amie dans cette situation ? Ne t’en fais pas, ce n’est rien, ça ne va pas mettre en l’air tous les efforts que tu fais au quotidien, etc… Autant de mots bienveillants pour minimiser le péché et le ramener à ce qu’il est : un petit écart sans importance ! Alors ne vous fustigez pas là où vous réconforteriez. Profitez de ce petit moment de plaisir passager mais intense, dégustez votre délicieux biscuit au chocolat… et c’est tout, un seul, parce que vous êtes quelqu’un de sensé, vous n’allez pas mettre par terre des mois d’alimentation régime simplement parce que vous avez un petit coup de blues. Soyez acteur de cet « écart », considérez que  vous avez sciemment décidé de vous accorder un petit plaisir et pas que votre inconscient vous l’impose.
Et ce soir, hop, reprise en main, vous rattrapez le petit écart au dîner en mangeant un poisson vapeur plutôt que le filet meunière que vous vouliez vous préparer. Vous n’avez rien à perdre à vous autoriser des moments de plaisir, et votre régime sans frustration a tout à y gagner.