Apparu à la suite des observations d’Adolphe Quetelet, l’Indice de Masse Corporelle (IMC) a été consacré par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMC) comme un instrument essentiel dans l’étude du surpoids et de l’obésité à l’échelle planétaire. Cet indice, bien que présentant les avantages d’être facilement calculable et utilisable partout dans le monde, comprend aussi des limites, du fait justement de sa simplicité. De simple à simpliste, il n’y a qu’un pas. Découvrez comment calculer son IMC et quelles sont les limites.

L’IMC dans l’étude du phénomène de surpoids

Bien que récemment adoptée (elle est encore sujette à controverse), l’utilisation de la formule de l’Indice de Masse Corporelle dans l’étude des phénomènes de surpoids et d’obésité est devenue courante ; ceci d’autant plus que l’obésité est définie par l’OMS comme la «première épidémie mondiale non virale». Déjà en 1980, la Royal College of Physicians (Royaume-Uni) et le National Institute of Health (USA) préconisait l’utilisation de cet indice dans l’étude de la corpulence.
calculer son imc avec la fameuse formule

Je calcule mon IMC

L’indice de masse corporelle est le rapport entre le poids et la taille.

La règle de calcul de l’IMC est donc la suivante :

(Poids en kilos) / (Taille en m ²).

Ainsi, si vous mesurez 1,65 m et que vous pesez 60 kg, votre IMC est :

60 / (1,65 x 1,65) = 22.

Quel est mon IMC idéal ?

On ne peut pas réellement parler d’indice de masse corporelle idéal. Le poids dit “normal” se situe dans une fourchette de 18 à 25. En deçà, vous êtes considérée comme trop maigre, au-delà vous êtes en surpoids.

  • IMC < 18 : maigreur
  • 18 > IMC < 25 : poids normal
  • 25 > IMC < 30 : surpoids
  • 30 > IMC < 35 : obésité
  • IMC > 35 : obésité morbide

Calculer son IMC : Intérêts et limites

L’un des tous premiers intérêts est la facilité avec laquelle les mesures peuvent être faites. En effet, contrairement à d’autres mesures anthropomorphiques telles que le tour de taille ou l’épaisseur des plis cutanés, d’obtention relativement difficile, la taille et le poids s’obtiennent facilement. Les données sur ces deux paramètres peuvent s’obtenir au cours d’un questionnaire d’enquête ou d’une visite médicale par exemple.

L’IMC a permis d’aborder des questions de recherche sur la corpulence, de manière aisée, et d’établir des standards universels en matière de mesure du surpoids et de l’obésité. De ce fait, l’indice permet d’élargir le champ d’étude de ces deux problèmes de santé, qu’il s’agisse de disciplines comme la sociologie, l’épidémiologie, ou l’anthropologie. Il présente, toutefois, des insuffisances dans sa fiabilité qu’il importe de relever.

Malgré tout l’intérêt qui lui est porté, l’Indice de Masse Corporelle présente des limites dans l’étude du surpoids et de l’obésité. Voici ses principaux défauts :

calcul IMC

La silhouette non prise en compte dans le calcul de l’IMC

Du point de vue de la caractérisation de la silhouette, l’IMC n’est pas un instrument pertinent, car ne rendant pas compte de la distribution de la graisse dans les différentes parties du corps (membres inférieures, graisse abdominale, membre supérieur).

Qu’en est-il de l’histoire du poids ?

En outre, cet indice ne renseigne pas sur l’évolution du poids de l’individu, étant entendu que les pertes ou gains importants de poids accroissent considérablement les risques sur la santé, indépendamment de la valeur de l’IMC.

Calculer son IMC, efficace à tout âge ?

Avant tout calcul de l’IMC, l’âge doit être vérifié. En effet, l’IMC est seulement applicable entre 20 et 65 ans. Il est pourtant courant de rencontrer, sur Internet, de nombreux adolescents qui se servent de l’IMC. Pour les enfants jusqu’à 18 ans, ce sont les courbes du carnet de santé qui doivent être utilisées.

Calculer son IMC : masse grasse masse musculaire… ?

Une limite encore plus gênante de l’IMC est le fait qu’il intègre, en plus de la masse de graisse, le poids des muscles et des os. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’IMC ne peut pas s’appliquer chez les sportifs. En effet, pour cette catégorie d’individus, l’IMC est plus représentatif de la masse musculaire que de la masse grasse !

Des seuils internationaux qui posent problèmes

Par ailleurs, les seuils définis par l’OMS pour servir d’échelle normative à la corpulence ne prennent pas en compte les aspects liés à l’âge, au sexe, aux origines ethniques, entre autres éléments pouvant affecter notoirement la pertinence des valeurs, et du coup la fiabilité, de calculer son IMC.

Demandez votre bilan complet pour calculer son IMC et son poids idéal :

Sources
(1) www.who.int/topics/obesity/fr/
(2) hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/23/93/79/PDF/Thibaut_de_Saint_Pol.pdf
(3) www.calculersonimc.fr/imc-enfant.html
(4) www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/medecine-indice-masse-corporelle-3464/

 

_______________________________________

Besoin d’aide ?

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque jour un message d’information et de motivation, menu, recette, idée pour bouger, ce message de motivation est absolument gratuit et vous ne vous en passerez plus.

En prime, adoptez de nouvelles habitudes alimentaires grâce à un plan sur 28 jours et recevez le guide gratuit pour augmenter votre métabolisme.