Régulièrement, des études scientifiques soulignent que nous mangeons trop de sel et que celui-ci, également connu sous l’appellation de chlorure de sodium, est mauvais pour la santé. Pourtant, consommé avec modération, le sel est un aliment intéressant du point de vue nutritionnel.

Pas de sel ou trop de sel : même combat

Outre qu’il améliore le goût des aliments, le sel contient du magnésium et des oligo-éléments qui le rendent indispensable pour une bonne santé. Le sel aide à la production d’enzymes, renforce le système immunitaire et il soutient les activités surrénale et thyroïdienne.

Malheureusement, consommé en excès, le sel serait à l’origine de nombreuses maladies cardiovasculaires et rénales et provoquerait 30 000 morts pas an.

Le sel est un conservateur très utilisé dans les charcuteries et fromages, notamment.

L’industrie agro-alimentaire utilise également trop de sel, sucre et gras pour ajouter du goût aux plats cuisinés. Tous les plats industriels contiennent plus de sel que les plats mitonnés à la maison.

Vous trouverez même du sel dans le soda, ce qui vous entraîne dans un cercle vicieux : vous buvez un soda parce que vous avez soif et le sel contenu dans le soda augmente la sensation de soif, donc vous buvez plus de soda… et vous absorbez encore du sel, trop de sel.

L’excès de sel élève la pression artérielle dans le sang (hypertension)  et, de ce fait,  augmente les risques cardiaques et cardio-vasculaires.

Le bon dosage

Pour être en bonne santé, vous pouvez consommer 2 à 5 g par jour. Mais comment savoir quelle quantité vous avez consommé ? Trop, sans doute, alors si vous ne souffrez pas d’hypotension, diminuez d’un quart votre consommation et vous serez vraisemblablement dans la bonne proportion.

Comment diminuer ?

Vous mangez trop de sel sans le savoir, comme M. Jourdain faisait de la prose, alors voici quelques conseils pour diminuer votre consommation en gardant le plaisir du goût :

  • Cuisinez vous-même vos petits plats. Si vous vivez seul(e), cuisinez pour 4 et mettez 3 parts dans des « p’tits perroires » au conservateur.
  • Si votre plat est déjà salé, ne resalez pas.
  • Diminuez la consommation des aliments industriels trop salés : fromages, charcuteries, sodas.
  • Préférez le sel non raffiné, il contient plus de nutriments.

En suivant ces petits conseils, vous ne mangerez plus trop de sel et vous pourrez rester en bonne santé.

trop de sel