Dans le cas de la ménopause pour la femme, et plus généralement après 50 ans de sa vie, la baisse naturelle des hormones se traduit bien souvent dans votre corps par des douleurs articulaires. Le corps est moins souple avec l’âge et, comme dit Audiard, on se rend compte qu’on a pris de l’âge quand on passe plus de temps avec les pharmaciens qu’avec les patrons de bistrots (ou toute autre profession). Voici quelques raisons et explications qui vous aideront, je l’espère, à mieux appréhender ce symptôme hormonal.

Les articulations, premières victimes de la cinquantaine

Comme votre médecin vous le serine sûrement, les hormones féminines jouent un rôle primordial dans l’équilibre du corps. En effet, lors de la ménopause, les œstrogènes viennent à manquer et du coup, le risque que vos articulations souffrent, chaque jour, arrive. Bon nombre d’études ont montré que les douleurs diminuent fortement lorsqu’on utilise des traitements à base d’hormones. D’autres maladies comme l’arthrite sont également diminuées avec un prise d’un traitement modérateur de préférence naturel.

L’ostéopathie peut prévenir et traiter les douleurs articulaires

ostéopathie contre les douleurs articulaires

Photo by Nick J Webb

A la ménopause, vous n’avez peut-être pas envie de prendre un traitement substitutif hormonal non naturel pour palier à ce type de problème. Alors pour vous aider à réduire ces douleurs, il existe des traitements classiques comme l’ostéopathie. Vous n’avez pas besoin d’attendre leur apparition pour vous lancer dans l’ostéopathie. Il est même conseillé de faire au moins une ou deux séances par an avant le début de la ménopause, en prévention. Si vous sentez que vos articulations craquent régulièrement, l’ostéopathie peut vous aider dès maintenant.

Autre problème, au moment de cette période, les tissus se rétractent et les ligaments sont plus tendus. C’est de là que viennent les maux au niveau des muscles et des os, fréquentes chez les femmes à cette période. L’ostéopathie devient alors un très bon moyen de rééquilibrer le corps et de lui redonner de la souplesse.

L’alimentation joue un rôle primordial contre les troubles articulaires

gluten photo

Photo by ilovememphis

Comme dans beaucoup cas de maladies du jour, l’alimentation, sans abus, vous permettra d’obtenir des résultats intéressants. Beaucoup de retours d’expériences montrent que cesser de boire du lait et de manger des produits laitiers permettrait de faire disparaître ces douleurs. Arrêter de consommer du fromage produirait également des effets similaires ! En pratique, supprimez tous les produits qui contiennent des protéines de lait de vache en les remplaçant par des produits végétaux (protéines végétales, laits végétaux, matières grasses végétales).

Il semble aussi que supprimer le gluten de l’alimentation permet d’éviter les problèmes articulaires lors de la ménopause. Un régime sans gluten reste toutefois plus délicat à mettre en place que la simple suppression des produits laitiers, car le gluten est présent partout. Vous pouvez remplacer la farine par de la Maïzena ou prendre du pain ou des biscottes sans gluten au petit déjeuner. Vous les trouverez facilement au rayon diététique des supermarchés.

Le silicium semble aussi agir sur les douleurs. Malheureusement, à part dans certaines eaux comme la Salvetat, il se trouve essentiellement dans les graminées (orge, avoine, blé)… qui contiennent du gluten. On peut aussi trouver du silicium organique en supplément sur NutrilifeShop.

Les cures thermales sont-elles efficaces ?

massage photo

Photo by Mariolh

Longtemps réservées aux personnes âgées, les cures thermales se généralisent. Elles sont un bon moyen pour réduire les troubles articulaires à la ménopause. Les soins à base d’eau chaude ont pour vocation de les diminuer fortement. Les massages à l’eau thermale possèdent des propriétés connues pour soigner des maladies comme l’arthrose.

Que ce soit par l’alimentation, l’ostéopathie ou les cures thermales, il est aujourd’hui possible de vous aider à réduire les douleurs qui peuvent arriver après 50 ans autrement qu’à coup d’antalgiques. Alors ne restez pas cloîtrer à attendre que ça passe, consultez votre médecin et il vous proposera sûrement une solution pour améliorer ces problèmes de santé.

Pas encore inscrite à la newsletter ?

En vous inscrivant à la newsletter, vous recevrez :

  • un plan sur 28 jours pour rééquilibrer votre alimentation,
  • un ebook pour booster votre métabolisme.

N’hésitez pas, c’est absolument, entièrement, complètement GRA-TUIT !!

plan pour maigrir

Photo à la une by ScottD_Arch