La pratique du yoga, du reiki ou encore de la pleine conscience : autant de pratiques présentées comme l’antidote au mal du siècle dont la plupart d’entre nous souffrons, à savoir le stress. Il est en effet reconnu que ces pratiques sont bénéfiques à plusieurs niveaux et notamment, dans la réduction du stress.

Le portable ne gêne-t-il pas notre accès à la pleine conscience ?

Si pratiquer la pleine conscience est un pas vers la plénitude, a-t-on conscience que notre utilisation frénétique des téléphones portables et leur intrusion dans notre vie, en contrecarre les effets ?

En pleine conférence fascinante, au beau milieu d’une scène à suspens au cinéma, lors d’un dîner en amoureux, au moment difficile où l’on essaie de se livrer à un ami… Il y a toujours une notification ou une sonnerie pour gâcher le moment. Pire, nous avons tous assisté à cette scène aussi pathétique que trop fréquente : au restaurant, un couple est assis à la table d’à côté, un silence pesant. N’ont-ils rien à se dire ? Se sont-ils engueulés avant ? On pourrait s’interroger si l’on n’était pas témoins directs de la raison qui explique qu’il n’y ait absolument aucune communication entre eux : ils sont bien trop occupés à consulter leur page Facebook ou Instagram…

Et si, les téléphones portables étaient un obstacle à notre bien être ? Et comment s’en accommoder ?

téléphone portable ou pleine conscience

Dire non au portable ?

Si le stress est généralement qualifié de « mal du siècle », il a un concurrent : le smartphone. Et nombreuses en sont les victimes. À tel point que bien des activités bannissent désormais la présence de l’outil incriminé : il est fréquent de trouver des camps d’été qui demandent à vos ados de laisser leur portable dans un casier pendant une semaine, et de plus en plus souvent on découvre que nos portables chéris ne sont pas les bienvenus dans les salles de spectacles.

Aux États-Unis, même le très populaire acteur, comédien et ambassadeur du site de poker en ligne PokerStars, Kevin Hart, a lui aussi pris cette décision radicale : pas de portable lors de ses shows, et les personnes qui tenteraient de violer cette règle seront gentiment escortées vers la sortie !

Alors, oui, les portables sont intrusifs mais bien plus que çà, ils sont à priori incompatibles avec la pratique de la pleine conscience et en conséquence, contribuent à augmenter notre niveau de stress.

Mais la pleine conscience, c’est quoi ?

Arrêtons-nous un instant sur la définition de la pleine conscience : d’abord, on peut dire qu’il s’agit d’une façon d’être : « être dans le moment présent » suffit à définir cette notion. On peut ajouter qu’il s’agit de se poser en observateur de nos pensées tout en en se dissociant d’elles. Les considérer comme des événements furtifs. Le professeur John Kabbat-Zin nous enseigne d’ailleurs que « nous ne sommes pas obligés de croire ces pensées ». On pourra au contraire les observer, avec distance, sans les juger. En somme, il s’agit du meilleur moyen de ne pas ressasser le passé et de ne pas angoisser à l’idée du futur. C’est là le pouvoir du moment présent. Et ça marche !

Le portable perturbateur

Alors en quoi le téléphone portable est-il un obstacle ? En quoi nous empêche-t-il d’être dans le moment présent ?

C’est simple : prenez l’exemple de la pause déjeuner. Vous êtes en train de manger, moment de pause avant de repartir travailler. Être dans le moment présent lorsque l’on déjeune, c’est ne rien faire d’autre que d’apprécier l’acte même de manger : porter son attention sur les saveurs, la texture des aliments dans la bouche etc. En somme, un moment de détente mais, entre votre portable qui sonne, les bips des notifications de vos mails professionnels, l’annonce d’un événement tragique dans je ne sais quel pays, votre mère qui vous envoie des SMS parce qu’elle n’arrive pas à se connecter à sa boîte mail… Bref, comment imaginer se détendre alors que l’on est assailli de toute part ?

Autre exemple : vous êtes en vacances sur une plage paradisiaque et vous recevez des mails du boulot ou des SMS d’amis qui gèrent une crise personnelle. Stop ! La solution évidente et d’éteindre son portable, mais ce n’est pas toujours si simple…

Gérer l’envahisseur

S’il est évident que smartphone et pleine conscience ne font pas bon ménage (même s’il existe de très bonnes apps de méditation comme Headspace), il est possible de trouver un compromis.

La prochaine fois que vous songerez à prendre votre portable, posez-vous ces quelques questions : pourquoi est-ce que je prends mon téléphone ? Ai-je besoin de rechercher une information ou s’agit-il d’un geste machinal motivé par l’ennui ? Est-ce un moyen fuir le moment présent ? Ai-je besoin d’entrer en contact avec quelqu’un ? Si oui, pourquoi ?

En réalité, la seule question qui soit est la suivante : est-ce vraiment nécessaire ? Si la réponse est non, laissez votre portable tranquille et concentrez-vous sur ce que vous êtes en train de vivre, en train de manger, en train de faire, profitez du moment présent, écouter le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles…

En revanche, si la réponse est oui, sachez qu’il est possible d’utiliser son portable en étant dans le moment présent et cela ne nécessite que de se poser ces simples questions : pourquoi et est-ce absolument nécessaire ?

Et vous réussirez à vous détacher de ce qui est devenu une habitude, un geste mécanique : prendre son portable « pour rien », consulter ses mails toutes les 5 minutes. En conclusion, arrêtons de laisser nos smartphones nous gâcher la vie, nous gâcher le moment présent.

 

Dans le mail d’aujourd’hui, je vous ai donné deux exemples d’exercices de pleine conscience à faire pour vous entraîner :

  • utiliser votre main non dominante,
  • manger sans RIEN faire d’autre.

Essayez-les quelques jours chacun et vous verrez combien nous avons des habitudes ancrées en nous qui nous empêchent de vivre pleinement, en plein conscience.

Vous n’êtes pas inscrite à la newsletter ? C’est ici.