Utilisés pour traiter et prévenir les infections bactériennes, les antibiotiques peuvent neutraliser ou inhiber la croissance des bactéries dans l’organisme lorsque leur application est parfaite. Aussi, les antibiotiques agissent de façon spécifique sur certaines bactéries sans affecter les autres cellules humaines. Bien que les antibiotiques chimiques restent indispensables dans de nombreux cas de maladies ou d’infections, vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers les antibiotiques naturels. En effet, ceux-ci sont produits par des organismes vivants alors que les antibiotiques chimiques sont obtenus par synthèse chimique et peuvent présenter ainsi des dangers dans leurs consommations régulières.

Les limites et inconvénients des antibiotiques chimiques ou pourquoi limiter les antibiotiques chimiques ?

Les agents chimiques restreignent la croissance des micros organismes concurrents en bloquant le processus vital. Limitées en compatibilité avec l’organisme humain, ils perturbent les fonctions vitales des micro-organismes présents chez le patient et dont on suppose nocives. Ainsi, les antibiotiques sont bénéfiques, mais sont tout aussi nuisibles à notre santé.

Les antibiotiques chimiques ne sont pas efficaces contre toutes les infections : pourquoi les antibiotiques chimiques ne sont pas automatiques ?

Ils sont totalement inefficaces contre les virus comme celui de la bronchite ou de la grippe, car ils ont pour seul but de s’attaquer aux bactéries. Ainsi, ils n’ont aucune action sur les virus et ne soignent donc pas les infections virales. Ils n’ont d’action que sur les infections provoquées par des bactéries. De plus, ils ont toujours une limite de compatibilité avec l’organisme humain. Les scientifiques doivent toujours proposer des antibiotiques aux propriétés nouvelles.

Les antibiotiques chimiques ne préviennent pas les infections

Les antibiotiques chimiques exercent une action spécifique sur différentes bactéries. En effet, à chaque bactérie correspond un antibiotique donné. Ainsi, il est totalement inutile d’utiliser un antibiotique pour prévenir une future infection dont on ne connait pas l’origine, puisque l’action des antibiotiques est spécifique. Toutefois, en cas de risque de contamination élevée avec un pathogène bien spécifique tel que le parasite de malaria, on peut appliquer un produit anti malaria afin de stopper l’infection dès qu’elle se présente.

virus alerte, antibiotique naturel urgent

Les antibiotiques chimiques détruisent également les bonnes bactéries : comment les antibiotiques s’attaquent aux bactéries ?

Certains effets secondaires sont liés à l’action des antibiotiques qui agissant sur les bactéries que l’on désire éradiquer, agissent aussi sur toutes les bactéries qui lui sont sensibles. Ainsi, les commensales qui se trouvent normalement sur les muqueuses de la bouche, des intestins, du vagin, de la gorge et d’autres organes sont atteintes. Ce qui provoque la disparition des bactéries les plus sensibles de ces organes qui seront remplacées par des microbes ou de congénères les plus résistants.

L’utilisation régulière d’antibiotiques chimiques affaiblit notre système de défense : quels sont les effets indésirables des antibiotiques ?

Les antibiotiques peuvent contribuer à un mauvais établissement de notre système de défense bien qu’en ayant pas directement des effets sur celui-ci. En effet, le système immunitaire n’est pas assez stimulé à fabriquer des anticorps efficaces lorsque l’on arrête ou tente de contrôler constamment chaque contamination bactérienne avec des antibiotiques. Le principe est que le contact entre le système immunitaire et les microbes doit être assez long pour acquérir une bonne immunité. Ainsi, les individus peuvent être contaminés plusieurs fois de suite par les mêmes germes tout simplement parce que leurs défenses n’ont pas eu le temps de se développer et d’agir auparavant.

Le risque de développer des commensales résistantes (la résistance aux antibiotiques) : pourquoi les bactéries résistent elles aux antibiotiques ?

La flore commensale normale de la gorge et des intestins devient résistante à un ou plusieurs types d’antibiotiques lorsque l’on utilise constamment les antibiotiques chimiques. Ainsi, ceux-ci ne peuvent agir que si les bactéries leur restent sensibles. Aussi, les commensales peuvent parfois provoquer des infections sévères comme la pneumonie, la méningite et bien d’autres. De même, lorsqu’une personne contracte une bactérie d’un individu porteur d’un germe résistant, le traitement est toujours plus difficile malgré l’existence de moyens efficaces contre des germes multirésistants.

La force des antibiotiques naturels : pourquoi privilégier les antibiotiques naturels ?

Les antibiotiques naturels ont pour atout principal de ne présenter aucun risque pour la santé. Dépourvus d’effets secondaires, ils ne nuisent pas à la flore intestinale. De même, ils ne présentent pas de risque de résistance. Outre leur action sur les bactéries, ils sont dotés de forts pouvoirs antiviraux, antioxydants et anti-inflammatoires qui leur confèrent d’énormes bienfaits sur la santé ainsi que de nombreuses vertus.

 propolis antibiotique naturel

Les bienfaits des antibiotiques naturels : comment fonctionnent les antibiotiques naturels ?

Confirmés par les faits scientifiques avérés, les antibiotiques naturels possèdent de nombreux effets positifs sur notre organisme. Ainsi, ils permettent :

  • L’élimination des bactéries et des virus nocifs de l’organisme par la désactivation de leur système respiratoire et leur destruction ;
  • La reconstruction rapide des cellules sans risques d’infections de celles-ci favorisant la régénération des cellules ainsi que leur cicatrisation ;
  • L’amélioration de la production des globules rouges par son action sur la capacité de l’oxygénation, favorisant ainsi l’accroissement des capacités physiques et de récupération ;
  • La lutte contre la carence en oligoéléments ;
  • La stimulation de notre système de défense immunitaire par l’action sur la production des globules blancs.

Par ailleurs, il a été démontré par des tests scientifiques qu’un antibiotique naturel peut guérir certaines pathologies, comme :

  • les maladies oculaires (la conjonctivite, l’orgelet, la blépharite et l’ophtalmie) ;
  • les maladies de la peau (l’acné, l’eczéma, l’impétigo, les abcès, les verrues, l’urticaire, l’herpès et le psoriasis)
  • les maladies buccales et dentaires ;
  • les maladies liées aux voies respiratoires ;
  • les maladies du système digestif ;
  • etc.

Pour finir, malgré l’avantage des antibiotiques naturels, nous ne prétendons pas qu’ils peuvent remplacer les antibiotiques chimiques en toute circonstance. En revanche, leur combinaison peut anéantir les effets néfastes des antibiotiques chimiques et donner des résultats surprenants.

Pour ne pas vous laisser sur votre faim, en voici une liste non exhaustive :

  • la canneberge,
  • l’ail,
  • l’arbre à thé,
  • la propolis,
  • l’echinacea purpurea,
  • les pépins de pamplemousse,
  • le vinaigre de cidre,
  • le thym,
  • le ginseng,
  • etc.

Ils ont chacun leur cible et une utilisation spécifique.