minceur et grands meresL’exigence de minceur, savamment entretenue par les mannequins anorexiques des magazines et les publicités qui mettent en exergue une femme moderne et active, n’existait pas au temps de nos grand-mères. Pourtant, lorsque l’on feuillette les albums de photos de famille, on constate que ces dames ne sont certes pas filiformes mais que les excès de poids y sont moins criants que de nos jours.

Quel était donc leur secret minceur ?

 

Autres temps, autres mœurs ! C’est avant tout dans les habitudes alimentaires que se trouve la solution minceur.

  • Les repas se prenaient à heure fixe et ne jamais les sauter permettait à l’organisme de ne jamais mémoriser de période de frustration et d’éviter de constituer des réserves pour les fois suivantes.

  • Déjeuner et dîner étaient structurés avec « entrée + plat principal + dessert » ce qui assurait le respect d’un bon équilibre alimentaire.

  • Pour des raisons financières et des impératifs de conservation, les légumes secs occupaient une place de choix d’où un apport constant de fibres réduisant l’appétit à la fois en remplissant l’estomac et en régulant le taux de sucre dans le sang.

  • Fruits et fromage blanc étaient les rois du dessert, les patisseries et autres sucreries ou douceurs chargées de graisses ne trouvaient place sur la table que le dimanche.

  • Les sodas n’avaient pas encore envahi les réfrigérateurs et l’eau était la seule source de boisson (avec parfois cependant un verre de vin).

Pour l’anecdote on pourrait remarquer que les assiettes mais aussi les couverts étaient de dimensions plus réduites que de nos jours et relier la minceur de nos aïeules à l’impact psychologique de la durée du repas sur la satiété : manger lentement et longtemps évite de manger trop !

L’automobile n’avait pas encore pris le pas sur la marche à pied et chacune entretenait sa minceur et sa forme non pas dans les salles de fitness mais de commerce en commerce en remplissant chaque jour le panier à provisions.

Deux astuces minceur de nos grand-mères

 

Deux petites astuces « secret minceur » de grand-mère pour achever ce tableau et vous inciter à renoncer, mesdames, aux régimes pour maigrir inefficaces et dangereux pour votre santé :

  • Lorsque vous ressentez un petit creux, grignotez une carotte : l’apport calorique est quasiment nul et la mastication coupe rapidement la sensation de faim. Un grand verre d’eau accompagne idéalement ce petit en-cas en simulant le remplissage de l’estomac.

  • Prenez avant chaque repas 2 cuillers à café de vinaigre de cidre (artisanal, bio si possible mais surtout pas pasteurisé) dans un petit peu d’eau ou de jus de pomme ou de canneberge pour en masquer le goût. Il paraitrait de plus que cette pratique permettrait de se passer de nombre de produits cosmétiques (crème) pour sublimer l’éclat de la peau !

Vous voyez que la minceur n’est en fait pas si difficile à préserver : il est une fois encore simplement question de respect de notre corps !

Jean-Pascal

Les livres du bien-être