J’ai arrêté de fumer le 17 avril 2004 à 10 H. J’ai éteint ma dernière cigarette en disant haut et clair “c’est la dernière”. J’avais déjà fait plusieurs tentatives, mais avant même d’avoir arrêté j’avais l’impression de ressentir le manque… Comme quand on commence un régime, on a tout le temps faim. Et pourtant, c’est le seul moyen : DÉCIDER d’arrêter la cigarette, et le FAIRE.

Un jour que je cherchais un roman de Stephen King chez un libraire, j’ai trouvé le livre d’Allen Carr : arrêter de fumer c’est facile.

arrêter la cigarette

Je l’ai acheté, je l’ai lu, j’ai arrêté de fumer avant même d’en avoir fini la lecture. Un soir, en lisant un chapitre, j’ai dit ” ok, j’en fume une dernière demain et j’arrête”, et le lendemain matin, je me suis installée à la fenêtre, j’ai fumé ma dernière cigarette, et je l’ai écrasée avec une grande plénitude, pas de regret, pas de remords, pas de sensation de manque.

Arrêter la cigarette : prendre la DECISION suffit

Je savais que fumer était mauvais pour ma santé, j’avais conscience que je dérangeais mon mari, mes enfants, mes amis, mes collègues… mais je n’avais jamais pris la DECISION d’arrêter. Allen Carr m’a permis de prendre cette DECISION.

Ce qui empêche souvent d’arrêter la cigarette définitivement, c’est le manque de DECISION. On se dit que ce n’est pas encore le moment :

– “envie” parce qu’on a bien conscience que c’est dangereux pour la santé (et qu’on n’est pas suicidaire ) ou que ça dérange la famille ou les amis ou les collègues ou simplement qu’on ne se sent plus LIBRE de fumer comme on veut avec cette loi, et que tout compte fait, on retrouverait sans doute une plus grande liberté à arrêter la cigarette.

– “pas envie” parce que pas prêt, pas motivé, peur (inconsciente ou pas) de manquer.

Alen Carr démonte très bien ce mécanisme dans ses bouquins.

La DECISION ou la RESOLUTION sont deux “émotions” qui conduisent à changer sa vie, alors que l’indécision conduit toujours à l’échec.

Ça fait maintenant 6 ans et demi, et si j’ai parfois décidé de fumer un taf au début (et je trouvais ça très mauvais), aujourd’hui je n’en ai même plus envie. Rien que d’y penser, je retrouve dans ma bouche ce mauvais goût des premières cigarettes.

Alors merci à Allen Carr pour m’avoir permis de DÉCIDER d’arrêter la cigarette et de le FAIRE !! Et si vous ne vous sentez pas capable d’arrêter de fumer simplement avec un livre, vous pouvez encore essayer l’hypnose (https://santeformeminceur.com/hypnose-arret-tabac).

arrêter la cigarette