augmenter son métabolisme pour perdre du poidsBonne nouvelle, l’hiver est là, vous allez pouvoir perdre du poids. Vous avez du mal à y croire et pourtant c’est un fait, diminuez la température et vous augmenterez vos chances de perdre du poids. Comment ça marche et quels résultats pouvez-vous attendre ? Quelques conseils pour augmenter son métabolisme pour perdre du poids.

Perdre du poids en dormant

 

Pendant votre sommeil, votre corps continue de fonctionner, au ralenti certes, mais il fonctionne : vous respirez, votre sang circule, votre corps doit maintenir sa température à 37 °C, vous digérez, vous rêvez… Toutes ces fonctions appelées métabolisme de base consomment de l’énergie, autrement dit des calories.  Le métabolisme de base utilise en moyenne 1200 calories chez les femmes et 1500 chez les hommes.

Si vous suivez un programme alimentaire, vous pouvez donc perdre du poids en dormant, dans la mesure où votre repas du soir est léger et équilibré. Bien sûr, vous dépenserez moins de calories en dormant qu’en courant, mais toutes les calories dépensées comptent, de la même façon que toutes les calories absorbées comptent, quand vous voulez perdre du poids.

Augmenter son métabolisme de base pour perdre du poids

Il est possible d’augmenter ou diminuer son métabolisme de base. Sauter un repas ou ne pas manger assez est un des facteurs qui diminue le métabolisme de base : le corps s’économise pour pouvoir survivre aux privations que vous lui faites subir, il stocke, et malgré vos efforts vous ne parvenez pas à perdre de poids. A l’inverse, une activité physique régulière ou une prise de masse musculaire contribuent à augmenter le métabolisme de base pour perdre du poids.

Diminuer la température pour perdre du poids

Le cerveau reçoit des informations de la peau et des nerfs et les analyse en permanence. Il analyse par exemple les écarts entre la température extérieure et la température du corps. Il réagit aux augmentations de température par la transpiration qui permet d’ajuster la température du corps par l’évaporation. Il ajuste également la température du corps lorsque celle de l’extérieur diminue : les frissons, entre autres, sont des réactions qui produisent de l’énergie pour limiter les pertes de chaleur.

Le maintien de votre température corporelle à 37 °C entre donc dans le métabolisme de base pour perdre du poids. L’énergie dépensée par votre corps pour maintenir cette température est proportionnelle à l’écart qui existe entre la température de votre corps et la température extérieure. Si vous diminuez la température extérieure, vous augmentez vos dépenses énergétiques. Si cette dépense énergétique supplémentaire n’est pas compensée, vous allez perdre du poids.

Si vos lieux de vie présentent une température constante de 23 ou 24 °C, voire plus, votre métabolisme n’a que peu d’efforts à produire pour maintenir la température du corps. En revanche, si vous baissez de 4 ou 5 °C la température de votre logement, votre métabolisme de base va augmenter et vous pourrez plus facilement perdre du poids, à condition de ne pas compenser par des apports caloriques supplémentaires : boissons sucrées, grignotages, etc… 5 °C en moins, c’est 6 % de dépenses caloriques en plus.

Alors pensez-y, baisser la température de votre logement à 19 °C dans les pièces de vie et 17 °C dans les pièces de sommeil n’est pas seulement recommandé pour la planète : c’est aussi un bon moyen d’augmenter son métabolisme de base pour perdre du poids.