Les propositions de médicaments pour maigrir sont nombreuses sur Internet, mais aussi dans les pharmacies et parapharmacies. Nous le savons maintenant, la pilule miracle n’existe pas. Si ces médicaments peuvent avoir des effets sur votre organisme, il s’agit bien souvent d’effets indésirables.

Médicaments pour maigrir, des dangers reconnus

Les médias se font souvent l’écho d’affaires liées aux médicaments. Deux cas de médicaments pour maigrir sont à souligner, puisqu’ils ont abouti au retrait du marché de ces pilules pour maigrir. En 2008, le Rimonabant (vendu sous le nom Acomplia, marque de Sanofi), un anorexigène, a été reconnu potentiellement dangereux compte tenu de ses effets indésirables, et retiré du marché par les autorités européennes. Même s’il avait montré ses effets sur la perte de poids chez les personnes obèses, jugés modestes, ses effets secondaires étaient nombreux :

  • dépression,
  • risque de suicide,
  • troubles du sommeil,
  • nausées,
  • vertiges,
  • etc.

Même chose pour la Sibutramine (vendue sous le nom de Sibutral en France et Reductil en Europe, par les laboratoires Abbott), un coupe-faim couramment utilisé pour traiter l’obésité, la dysplipidémie ou le diabète de type 2. Sa vente a été suspendue par les autorités européennes en 2010 qui ont considéré ses effets secondaires (augmentation des risques d’accidents cardiovasculaires, notamment) plus importants que son efficacité (5 % de moins en moins mais aucun effet sur le cholestérol et la glycémie).

pilules pour maigrir

Des risques viennent également des médicaments vendus en pharmacie, voire prescrits par des médecins, pour des usages autres que ceux initialement prévus. C’est le cas du Mediator, qui a fait grand bruit dans les années 2010 (lire “Mediator 150 mg : combien de morts ?” chez Dialogues, ou voir le film “La Fille de Brest” sorti en 2016).  Ce médicament, présenté initialement comme un antidiabétique (pris en charge par la Sécu), était en réalité un anorexigène (non remboursé, en principe).

Médicaments pour perdre du poids vendus illégalement

Outre ces médicaments “légaux”, d’autres circulent sur le marché, dont la vente n’est pas autorisée sur le marché français ou européen. On peut citer, par exemple :

  • le Burning fat et le Venom Hyperdrive 3.0, qui contenaient tous deux de la sibutramine et dont la vente a été interdite à la suite de décès,
  • le Japan Lingzhy 24 hours Diet ou le Fatloss Slimming 2 Day Diet, des coupe-faim reconnus dangereux pour la santé et interdits à la vente.

Il existe aux Etats-Unis une quarantaine de pilules minceur reconnues dangereuses en raison de leurs effets indésirables, mais que l’on continue de pouvoir se procurer par Internet :

médicament dangereux pour maigrir

  • Fatloss Slimming,
  • 8 Factor Diet,
  • 999 Fitness Essence,
  • 7 Day Herbal Slim,
  • etc.

D’une manière générale, il est déconseillé de se procurer sur Internet des médicaments pour maigrir dont on ne connaît rien sur les autorisations de mise sur le marché.

Des pilules pour maigrir à risque pour votre santé

Certains médicaments pour maigrir présentent de nombreux effets secondaires et peuvent être considérés comme à risque même s’ils sont toujours commercialisés.

Le Xenical, médicament sur ordonnance pour perdre du poids

Le Xenical est un médicament autorisé en France. Il est délivré uniquement sur ordonnance. Il empêche l’absorption des graisses et contribue ainsi à réduire la quantité de lipides absorbée d’environ 30 %. Son composant actif est l’orlistat. Contrairement à ce qui peut être indiqué sur des sites de vente de ce médicament en dehors des circuits médicaux, le surplus de graisse n’est pas transformé en énergie mais il est éliminé avec les selles. Parmi les effets non désirés, on peut citer :

  • douleurs abdominales,
  • douleurs rectales,
  • selles huileuses,
  • diarrhées,
  • ballonnements et flatulences,
  • calculs rénaux chez les personnes déjà sensibles,
  • hypoglycémie,
  • maux de tête,
  • fatigue,
  • etc.

Tous ces effets indésirables doivent vous inciter à consulter un médecin pour obtenir ce médicament pour maigrir. Sachez qu’il n’est délivré que quand toutes les autres méthodes pour maigrir ont échoué et sous réserve que votre indice de masse corporelle soit au-dessus de 30.

Le Mysimba, contesté par la France, autorisé en Europe

En dépit de l’opposition de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), les autorités européennes ont autorisé la mise sur le marché du Mysimba, composé de Naltrexone et de Bupropion. Généralement utilisées dans le traitement des addiction, ces deux molécules réduisent la sensation de faim et augmentent l’énergie. Ce médicament prescrit pour perdre du poids entraîne un certain nombre d’effets indésirables :

  • troubles du sommeil,
  • problèmes de concentration,
  • douleurs musculaires,
  • maux de tête,
  • hypertension,
  • palpitations,
  • vertiges,
  • etc.

Il ne peut heureusement s’obtenir que sur prescription par votre médecin traitant. Celui-ci connaît vos antécédents médicaux et ne vous le prescrira probablement pas si vous êtes déjà sujette à ces différentes affections.

Phentermine, attention danger

médicament pour maigrir danger

Dérivé d’amphétamine, cette molécule coupe-faim est considérée, en France, comme produit stupéfiant et, à ce titre, sa vente est illégale. Bien que vous puissiez le trouver sur Internet, il est carrément déconseillé de vous le procurer. Outre son aspect illégal, il est réputé pour procurer de nombreux effets secondaires, dont certains très graves :

  • dépression,
  • tachycardie et problèmes cardiaques,
  • hypertension,
  • glaucome,
  • dépendance,
  • etc.

Les personnes ayant déjà souffert de ces affections, ainsi que d’hyperthyroïdie, d’allergies, d’athérosclérose, ne doivent absolument pas prendre ces médicaments pour maigrir. Leur médecin traitant saura leur donner des conseils pour perdre du poids et leur prescrire, si nécessaire, des médicaments pour maigrir adaptés à leur état de santé.

Mon avis sur les médicaments amaigrissants

Si vous avez le sentiment d’avoir tout essayé, vous procurer des médicaments amaigrissants par Internet peut paraître une alternative intéressante. En réalité, il s’agit plutôt d’un piège dangereux qui risque de vous entraîner dans des maladies bien pires que vos quelques kilos superflus ou vers une dépendance dont vous aurez beaucoup de mal à sortir.

Internet est un vaste monde où tout semble possible. Les solutions pour maigrir y sont légion. Mais la plus simple, la plus fiable et la moins dangereuse est encore d’adopter une alimentation équilibrée, de qualité, en quantité correspondant à vos dépenses énergétiques.

Pour tout autre solution, mieux vaut consulter votre médecin traitant. Même si celui-ci n’est pas toujours le mieux placé pour vous aider à perdre du poids, il vous connaît et sait quelles sont vos antécédents médicaux. Lui seul peut vous prescrire les médicaments pour maigrir appropriés ou vous recommander auprès d’un nutritionniste qualifié.