Petits bourrelets au niveau du ventre ou des hanches, graisses superflues au niveau des cuisses ou des jambes… La liposuccion s’avère une solution efficace pour se débarrasser de toutes ces imperfections qui nous agacent tous les jours. Depuis quelques années, cette technique chirurgicale séduit de plus en plus de personnes désireuses d’affiner leur silhouette tant les résultats sont excellents, mais pas forcément adaptés à tous les besoins. Que faut-il donc retenir avant de recourir à la liposuccion ? Explications.

À quoi sert la liposuccion ?

Aussi appelée lipoaspiration, cette technique de chirurgie esthétique très en vogue et pratiquée à travers le monde depuis plus de 25 ans. L’intervention consiste à éliminer les graisses corporelles superflues situées sur une zone définie : vente, hanche, fesse, genoux…

Contrairement aux idées reçues, cette technique d’aspiration de graisse est essentiellement recommandée à des fins esthétiques et ne s’adresse pas à tout le monde. Elle est par exemple déconseillée aux personnes atteintes d’obésité, aux adolescentes, aux femmes sous pilule ou encore aux grands fumeurs, car le risque d’embolie pulmonaire ou de phlébite est important.

Bon à savoir : si vous habitez dans les Bouches-du-Rhône, n’hésitez pas à contacter la clinique Sainte Victoire pour obtenir plus d’information sur la Liposuccion à Aix en Provence.

Que dois-je savoir avant d’opter pour une lipoaspiration ?

Autant le rappeler encore une fois : la lipoaspiration ne traite pas l’obésité et l’excès de poids. D’autant plus qu’elle ne pourra pas gommer les marques de cellulite ou de vergetures. Voici donc quelques éléments clés à retenir avant de recourir à cette chirurgie de la silhouette :

  • La liposuccion est une opération ciblée: elle agit sur certaines zones du corps où les graisses trop apparentes ne peuvent pas être brûlées par l’activité physique.
  • Le bilan préopératoire obligatoire : avant toute intervention, la patiente doit effectuer une consultation avec le chirurgien esthétique et l’anesthésiste.
  • La lipoaspiration comporte des risques : allergies, complications liées à l’anesthésie ou complications veineuses (phlébite), infections, choc.

Pour éviter les mauvaises surprises, il est vivement recommandé de choisir un chirurgien compétent et lui poser toutes les questions possibles : déroulement de l’opération, ce que cela implique, les éventuels effets secondaires, etc.

Comment se déroule l’opération ?

Lors de l’intervention, le chirurgien utilise un petit tube qu’il insère dans la zone concernée afin de se débarrasser définitivement des cellules graisseuses qui s’y trouvent. Pour cela, il pratique des microincisions d’environ 2 à 5 mm sur la partie où les graisses sont plus apparentes. Bien sûr, la liposuccion se déroule sous anesthésie générale ou locale en fonction du nombre de zones à traiter.

Quant à la durée de l’intervention, elle varie d’une demi-heure à quelques heures :

  • 30 minutes pour la face interne des genoux ;
  • Une heure pour une culotte de cheval ;
  • Deux heures pour le ventre et les cuisses.

À l’issue de l’opération, la patiente doit porter le panty de compression afin de réduire les risques d’œdèmes post-opératoires.

En ce qui concerne la durée d’hospitalisation, une liposuccion légère ne nécessite qu’un jour seulement : la patiente entre le matin et sort le soir. En revanche, une nuit d’hospitalisation sera nécessaire en cas d’une anesthésie générale ou de traitement de zones plus importantes.

Lire aussi notre dossier “tout savoir sur la cellulite