Il est fréquent lors du décès d’un proche, de subir un stress important, voire une dépression. Or on sait que le stress impacte fortement la santé. Il entraîne différentes affections, comme l’inflammation ou le diabète, et peut même aller jusqu’à la crise cardiaque. Mais le stress lié au deuil est-il une cause de cancer ?

Le stress, cause de cancer

Le stress est reconnu comme ayant un impact sur le cancer depuis le début du 20ème siècle, selon le livre de Eli Jones, « Le cancer, ses causes, symptômes et traitements ». Déjà, à l’époque, il avait étudié le rapport entre stress persistant et cancer, et considéré qu’il était numéro dans les causes établies du cancer.

De nombreuses études ont révélé le lien entre le stress chronique et le cancer. Si le stress ne donne pas le cancer, de façon directe, on sait qu’un stress continu non pris en charge lui permet de se diffuser à travers le système lymphatique. C’est particulièrement le cas du stress professionnel, mauvais également pour le cœur, source d’obésité ou encore de diabète. Les premiers symptômes dangereux sont l’inflammation chronique, le surmenage, la perturbation du sommeil, mais aussi la culpabilité, la colère, la dépression persistantes.

Et qu’en est-il du deuil ?

Le deuil est très souvent générateur de stress et de dépression. Le choc psychologique qu’entraîne le décès d’un proche n’est cependant pas reconnu comme ayant un impact sur le cancer. Des études prospectives ont été conduites auprès de dizaines de milliers de personnes et il en ressort que ni le décès d’un proche, ni une rupture ou une autre cause psychique génératrice de stress n’ont été surgénérateurs de cancers dans les années qui ont suivi.

Ce qui a été remarqué, en revanche, est que les évènements en question surviennent le plus souvent à un âge où, généralement, sont détectés les cancers. D’une part, la surveillance est renforcée à partir de 40 ans, et d’autre c’est aussi la période où peuvent survenir les divorces ou, la mort des parents, notamment. Il faut ajouter que le temps de développement d’un cancer est bien plus long que le délai habituellement constaté entre l’un de ces évènements et la détection du cancer.

De plus, de nombreux comportements augmentent les risques liés au cancer : tabac, alcool, isolement, etc. Et si un état d’esprit positif peut aider au traitement du cancer sans toutefois le remplacer, un état d’esprit négatif n’a en revanche pas d’effet.

Comment limiter le stress lié au deuil ?

  • Supprimer l’isolement
  • Pratiquer le yoga ou le Qi Gong
  • Méditer
  • Vivre en pleine conscience

L’un des moyens les plus efficaces d’éliminer le stress lié au deuil est de rester en lien avec ses amis, sa famille, ses collègues. Par exemple, commencez par envoyer de petits mots ou de petites cartes de remerciements comme on peut en trouver ici. C’est réconfortant de penser que des personnes peuvent vous soutenir et vous aider, vous permettre de ne pas être seul dans des moments difficiles. N’hésitez pas à les appeler, en vous disant que vous seriez heureux qu’ils en fassent autant s’ils étaient dans la peine.

Un autre moyen de gérer ce stress est de pratiquer une activité de relaxation ou de détente. La méditation, le yoga, le Qi Gong, par exemple, permettent de gérer le stress efficacement et d’éviter de tomber dans la dépression. Pratiqués en groupes, ils contribuent également à être moins isolé. Ces activités évitent aussi de tomber dans des travers comme le grignotage ou l’alcool.

Pratiquez aussi la pleine conscience. Elle aide à gérer les idées négatives et en prendre mieux conscience du moment présent.

Toutes ces activités ne vous feront pas oublier l’être aimé mais vous aideront à surmonter votre peine et à survivre sans ce stress persistant qui pourrait nuire à votre santé.