combien de repas par jourCe phénomène est une question d’actualité pour bon nombre d’entre vous qui, à force d’horaires décalés, finissent par ne plus savoir comment organiser les repas dans la journée. Ainsi, ces derniers sont très mal gérés, les repas sont bien souvent sautés, et le nombre de repas nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme n’est pas respecté. Les quelques conseils qui suivent, vous aident à garder une bonne alimentation et, par conséquent, une bonne hygiène de vie.

Combien de repas par jour, et quand manger ?

Dans l’idéal, la base est de trois repas par jour + une collation. Néanmoins, cela dépend du métabolisme, de l’activité exercée au cours de la journée, et de l’âge de chacun. Certaines personnes n’ont pas faim le matin en se levant. D’autres dévoreraient un festin. Concernant les enfants et les adolescents, le petit-déjeuner se montre indispensable, d’une part pour une meilleure concentration en cours, d’autre part pour leur croissance. Pour être juste, il faudrait presque dire que chacun fait comme il veut, mais il ne faut surtout pas se retrouver, à un moment donné de la journée, affamé. Le petit-déjeuner, en règle générale, apporte la quantité de calories nécessaires au dynamisme de la matinée. Afin de ne pas se sentir fatigué, une collation ne se refuse de refus en milieu de matinée, vers 9 h. 30-10 h. 00. Au réveil, nous n’avons pas toujours le temps de manger, ni l’envie. De ce fait, vous n’avalez qu’un café, thé ou lait chocolaté. Un fruit ou un yaourt  en milieu de matinée, aide le corps à combattre ce manque d’énergie, mais évite surtout de ressentir une faim démesurée à midi. Les calories sont ainsi très bien assimilées par l’organisme, et le stockage de graisses est absent. Aucune chance de prendre des kilos superflus, à condition de ne pas manger de vrais repas, lors de la collation ou de ne pas manger de biscuits sucrés ou autres viennoiseries.

Peut-on sauter un repas ?

La réponse est évidemment « NON ». Pourquoi ? Parce que le corps a besoin d’une certaine quantité de vitamines, d’acides essentiels et calories pour être efficient au cours de la journée. Si vous sautez un repas, votre organisme puisera dans ses réserves (qui risquent de très vite diminuer). Lorsque vous mangez à nouveau, parce que votre faim est trop intense, vous ne mâcherez pas assez, vous avalerez trop de glucides, lipides et protides à la fois. Cet apport sera trop important en une seule fois, et la digestion ne se fera pas correctement. De plus, vous risquez, à ce moment-là, de ne pas vous rendre compte de votre satiété, et de manger plus et plus vite.

Malheureusement, cela ne vous mènera à rien, si ce n’est à vous apporter des troubles digestifs ou alimentaires, comme manger de manière compulsive. Ce n’est pas parce que vous sauterez un repas que vous maigrirez davantage. Bien au contraire. Le but n’est pas de sauter des repas dans la journée, l’objectif d’une bonne nutrition est de s’alimenter de manière équilibrée et régulière, à savoir que certaines personnes mangent 4 à 7 fois par jour, mais en quantité réduite. La régulation du transit est donc parfaite, et les sucres et/ou graisses ne sont pas stockés. Les fruits et légumes apportent vitamines et minéraux, les féculents et la viande apportent les glucides, les protides et lipides indispensables. Vous devez aussi vous hydrater au cours de la journée, tout en bougeant : manger bouger maigrir, tel doit être le leïtmotiv. L’activité physique rouvre l’appétit. En conclusion, vous devez savoir que sauter un repas n’est pas bon du tout pour l’organisme.

Manger correctement avec des horaires décalés

Lorsque vous travaillez en horaires décalés, les repas le sont aussi. Il n’est donc pas toujours simple de conserver une hygiène alimentaire correcte. Pourtant tout est possible quand les bonnes habitudes sont prises, et vous vous apercevrez très vite que vous êtes en bonne santé, vous ne manquez pas de dynamisme, et vous assumez votre charge de travail, tout en conservant un bon équilibre alimentaire. Vous ne prendrez pas de poids. Au contraire, vous garderez et retrouverez une belle taille, tout en mangeant à votre faim.

Bien plus facile à dire qu’à faire, il est pourtant important de manger trois repas par jour. Adaptés à vos horaires de travail, cela ne vous empêche pas de prendre des collations légères pour tenir entre chaque repas. Pour y parvenir, vous préparez vos repas à l’avance. En effet, des salades, des petits plats à réchauffer ou non, mais des plats faciles à emporter, qui n’ont plus qu’à être mis au frigo et ressortis au moment voulu, et le tour est joué. Il existe d’innombrables recettes minceur qui possèdent les valeurs nutritionnelles nécessaires à votre corps. Les collations doivent être légères, comme par exemple un fruit ou un yaourt  Lorsque l’on parle de collations, vous devez faire la différence avec le grignotage. Toutes les entreprises sont équipées de machines à « gourmandises ». Il faut éviter de se servir dans celles-ci. En les rapportant de chez vous, vous saurez qu’elles sont plus saines.

En ajoutant un sommeil réparateur à des repas réguliers et équilibrés, la digestion se fait plus sereinement, et le coktail fatigue-faim est éliminé. L’activité physique ne doit pas être négligée. Même si vous souhaitez aller vous reposer après une longue journée ou nuit de travail, n’en faites rien. Le meilleur moment pour vous de pratiquer une activité est en fin de cycle de travail. Pourquoi ? Parce que vous évacuez tout le stress de la journée, vous vous défoulez, et votre sommeil sera meilleur. Enfin, ne soyez pas seul(e) par entreprendre un régime.  A plusieurs, c’est plus motivant, et les restrictions alimentaires seront mieux vécues. N’oubliez pas de boire beaucoup d’eau qui n’apporte pas de calories, mais se montre un très bon coupe-faim !

Gardez toujours à l’esprit que ce n’est pas parce que vous travaillez en horaires décalés que la perte de poids est impossible. Non, elle est tout à fait envisageable, si toutes ces conditions sont réunies, et que la motivation est au rendez-vous. En cela, la gestion des repas est un point important.